lundi 12 octobre 2015

Remise du prix académique du développement durable catégorie lycée à la classe agenda 21 de TESA pour le projet mobilité durable en Aquitaine mené par les classes agendas 21 de première ESA et TESA en 2014-2015

La Remise du prix académique  à Jade à Manon par le recteur et par mme Cocula vice présidente de la région Aquitaine




Préconisations de La Classe Agenda 21 de Jay de Beaufort remises  au recteur et au président du conseil régional d'Aquitaine lors  la cop 21 junior Aquitaine du 9 octobre 2015






La présentation du projet sur la mobilité durable en Aquitaine par les élèves de la classe agenda 21 lors Cop 21 Junior Aquitaine



 

Cop 21 Junior Aquitaine

Le vendredi 9 octobre 2015 de 09h00 à 16h00 Hôtel de Région

Programme de la journée

- 9h15 à 10h15 : Remise des prix aux classes lauréates de l’appel à projet sur le changement climatique par le Recteur dans la cour de l’hôtel particulier Poissac propriété du Rectorat.
Introduction de Monsieur le Recteur (5mn) Remise des prix aux classes (15 mn)
Remise aux élus représentants les collectivités impliquées dans la COP21 juniors (CRA, Bordeaux-Métropole, CG33), d’une clef USB qui contient les préconisations des élèves sur des actions de lutte contre le changement climatique. Chacun des élus aura 5mn de temps de parole (15 mn)
Dans l’hypothèse où la pluie ne permettrait pas cette remise de prix en plein air, celle-ci aurait lieu à Bordeaux Métropole (à l’initiative de la Cop 21 juniors).
- 10h30 à 12h30 : rencontre entre 180 lycéens et Jean-Christophe Péreau (U Bx Montaigne) et Daniel Compagnon (Politologue (Science Po Bx)) sur le thème : « Pourquoi les négociations internationales sur le changement climatique sont-elles si difficiles ? » (Salle plénière).


- 12h30 - 13h30 : Déjeuner Pique-nique pour les élèves sur l’esplanade (en cas de pluie, les lycéens seront accueillis dans l’espace bar au deuxième étage de l’Hôtel de Région) Buffet pour les intervenants au CG33
- 13h30 - 15h30 : Ateliers de rencontres entre des classes de lycéens et des scientifiques

Organisation des ateliers d’après-midi

Les établissements invités : lauréats de l’appel à projet et animateurs d’ateliers :
- Lycée Jay de Beaufort : délégation 10 personnes
- Lycée Daguin BTS : délégation 10 personnes
- Lycée de la mer : délégation 10 élèves
Classes inscrites :
- Lycée G Eiffel : 30 niveau ?
- Lycée V Havel : 30 de 1° ou terminale S
- Lycée E Faure : 30 de 1°S (+ 30 l’après-midi)
- Lycée Daguin : 30 de seconde
- Lycée Ste Catherine (Villeneuve sur Lot), 18 élèves de STI2D
- Lycée Montesquieu : 35 élèves de Seconde 173 élèves

Ateliers

- Mobilité et déplacements dans le Grand Périgueux L’union européenne, moteur de la lutte contre le changement climatique
Lycée Jay de Beaufort Carlos Manuel Alves 15 mn pour la présentation des élèves de JDB + 1h15 échanges avec scientifique 35 + 10 présentateurs = 45 Lycée J de Beaufort : 10 Classe de Montesquieu : 35


 La présentation des élèves lors de la journée  :

 

L'interview de Monique de Marco qui nous présente sa vision du développement durable

8 élèves de la classe agenda 21 de terminale ESA ont été invités par la région et le rectorat de Bordeaux à assister à la COP 21 junior Aquitaine 

Juliette, Maelys et Manon ont pu interviewer Monique de Marco qui leur a présenté sa vision de la mobilité durable

 

jeudi 21 mai 2015

Fuite de pétrole d'un oléoduc en Californie

William McConnaughey, 56, (R) who drove from San Diego to volunteer, carries buckets of oil from an oil slick in bare feet along the coast of Refugio State Beach in Goleta, California, United States, May 20, 2015. A pipeline ruptured along the scenic California coastline on Tuesday, spilling some 21,000 gallons (79,000 liters) of oil into the ocean and on beaches before it could be secured, a U.S. Coast Guard spokeswoman said. REUTERS/Lucy Nicholson - RTX1DVAA

Ce mercredi l'Etat Californien a décrété l'état d'urgence à la suite d'une fuite pétrolière sur un oléoduc de la compagnie "Plains All American Pipeline". L'oléoduc présent a quelques kilomètres de la cote a déversé 80000 litres de pétrole dans l'océan selon les médias américains. 6 kilomètres de cote sont touchés, la plage de Santa Barbara, une des plus touristiques du pays c'est donc retrouvé recouvertes de cette substance noir très graisseuses. De nombreuses associations, des bénévoles, des groupes de défense de l'environnement et des pompiers se sont rendus sur le site pour commencer le nettoyage de la plage et l'Etat Californien a dit qu'il ferait Tout pour contenir et nettoyer cette fuite. Plusieurs groupes écologistes s’alarment des éventuelles conséquences à long terme de cette nouvelle marée noire car Santa Barbara avait aussi été touché en 1969 par ce qui était la plus grande marée noire de l'histoire des États Unis. A l'heure actuelle on peut se demander si ces catastrophes qui ont un énorme impacte sur l’environnement ne vont pas être de plus en plus fréquentes sur des infrastructures qui vieillissent et avec des grandes compagnies qui n'ont pour la plupart que le profit en tête.

dimanche 17 mai 2015

seisme népal

Séisme au Népal 

Le Samedi 25 Avril le Népal a été frappé par un violent séisme de magnitude 7.8 sur l’échelle de Richter. La vallée de Katmandou en plein centre du Népal a été la plus touchée faisant d'importants dégâts matériels dans la ville mais surtout de nombreuses victimes. On compte parmi les Français présents sur le site, 4 victimes et encore neuf disparus. On voit très bien avec ce séisme la solidarité et l'aide humanitaire qui a mis très peu de temps à arriver sur Katmandou et les nombreux sites reculés. On peut noter aussi l'aide importante de l'UNICEF qui a montré pendant toutes ces années leur utilité afin de faire respecter les droits des enfants notamment à l'étranger et les pays défavorisés en particulier. Des le lendemain du séisme l'UNICEF était déjà présentes sur le site pour évaluer les besoins et apporter une aide urgente surtout en faveur des enfants et selon les chiffres du pays ils représentent la moitié de la population. La puissance de ce tremblement a détruits d'importants immeubles, de routes, d'infrastructures mais surtout de nombreux monuments historique classé aux patrimoine mondial de l'UNESCO. La tour de Darahara symbole d'une ville et connus partout dans le monde n'a pas pu résister.
                                                    
                      Avant                                                                                          Après

C'est un choc pour tout un pays et ses siècles d'histoire même si quelques bâtiments pourront être reconstruits. Après le puissant séisme de nombreuses répliques ont finis de détruire certain monuments très fragilisés de plus plusieurs avalanches sur le mont Everest ont fait 18 morts. L'Everest lors de ce séisme a perdu 3 centimètres selon certains spécialistes.

L'aide humanitaire

L'aide humanitaire notamment des français est importante et de nombreuses associations se sont déplacées sur place le plus vite possible comme l'UNICEF citée plus haut,mais encore Oxfam qui a apporté au niveau de la nourriture et de l'eau. Mais aussi SOS Attitude qui est venu en aide aux habitants du Népal par rapport aux abris disponibles et encore Handicap International qui a apporté ses soins à la population.

De nombreux dons ont été fait aussi,un docteur français a été questionné sur place par rapport à la situation actuel du Népal. Il a confirmé que la présence de l'aide française a beaucoup apporté à la population Népalaise,mais que cependant les autorités Népalaises n'ont rien dévoilé de précis par rapport à la situation actuelle du Népal.

L'aide internationale est importance aussi avec l'ONG Médecins du monde en encore la Croix Rouge.

Cette aide internationale importante rassure beaucoup aussi bien la population Népalaise que le monde entier. Cependant certains pensent que cette aide n'est finalement pas utile et que seul les dons financiers peuvent faire quelque chose.

Sources : 20 Minutes,Le Monde,Le Parisien,L'Express

mercredi 1 avril 2015

PS - Ecologie les verts pacte

Le Premier ministre tend la main au parti Europe Ecologie les Verts.



Alors que le parti EELV réclame un changement de cap politique,2 jours après la défaite de la majorité aux élections départementales Manuel Valls tend à nouveau la main au parti EELV.

Volonté sincère de changement? Ou simple stratégie de ralliement ?

En effet la question se pose,puisque cela arrive tout de suite après cette défaite cuisante de la gauche lors de ces élections départementales. Est ce simplement le fait de vouloir rassembler la gauche afin de lutter contre le Front National et l'UMP ou une réelle envie de changement de cap politique.

Manuel Valls a tendu sa main,mais il a cependant poser certaines conditions comme dit dans le Parisien,Manul Valls a clairement dit sur BFM TV que la ligne économique,les réformes en matière de transition énergétique et la lutte contre les inégalités leur appartenaient entièrement.

On peut donc voir clairement que ce pacte veut amener une plus haute importance pour le parti EELV mais qu'ils vont devoir toutefois rester dans l'ombre,et que le changement de cap politique si il a lieu ne changera pas beaucoup.

Un Bras de fer.
Alors que le parti EELV avait été écarté du gouvernement il y a un peu plus d'un an,le premier ministre Manuel Valls leur ouvre grand la porte. Cependant Cécile Duflot la secrétaire nationale d'Europe Ecologie les verts ne l'a pas entendu de cette oreille,et a affirmé qu'EELV entrera dans le gouvernement qu'en cas de changement de cap politique. Elle a ainsi critiqué la politique du premier Ministre en disant que son logiciel est périmé. Comme dit dans le Libération Cécile Duflot met une pression sur Manuel Valls mais ne dit pas non à un accord non plus.

Un parlementaire écologiste a lui dit que si Manuel Valls n'adhère pas,il y aurait un possible changement de premier ministre au congrès du PS en Juin.

La division est présente dans la gauche,mais dans les parties eux mêmes aussi puisqu'on sait que certains membres d'EELV sont favorables à cette entrée dans le gouvernement

Une Stratégie sans doute.
On peut affirmer que cette main tendue est simplement un appel à l'aide et une technique de rassemblement de la gauche,le problème est que le parti EELV veut clairement changer les choses alors que le premier Ministre voulait simplement rallier EELV au gouvernement bien sur avec de nouvelles réformes mais sans grand changement de cap politique. Cécile Duflot refuse donc et attend de réelles ambitions à ce niveau la pour faire enfin confiance au gouvernement.
Le bras de fer n'est donc pas prêt de se terminer.


Source : Le Point,Libération,BFM TV,Le Parisien,L'Express.

UNE CONFÉRENCE SUR LE CLIMAT A PARIS QUI EST DÉJÀ MAL PARTIE


Nous sommes maintenant à huit mois de la conférence sur le climat à Paris et les 196 pays engagés avait jusqu'au 31 mars pour annoncer leurs objectifs pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Cette date bien sur n'était pas impérative mais l'on voit qu'à l'heure actuelle il n'y a que l'Union Européenne, la Suisse, la Norvège et le Mexique qui avait jugé nécessaire de présenter leur "contribution nationale" avant cette date même si  les Etats-Unis se sont engagés à une réduction de 26 % à 28 % ce mardi et la Russie in extremis ce 31 mars. Cette date était une étape pour faire un bilan, surtout des pays les plus polluants mais l'on voit qu'il y a un manque d'enthousiasme important. Même si cela peut être légèrement relativisé car les pays d’Afrique et d’Amérique latine pour la plupart moins avancés, ont besoin de plus de temps pour effacer les difficultés qu'ils rencontrent pour planifier leur engagements. Malgré cela le manque d'engagements de certains pays laissent croire de réels difficultés pour trouver un accord le 30 novembre 2015.

Vanuatu

 REVENONS SUR LE VANUATU, DÉVASTÉ PAR UN CYCLONE NOMMÉ PAM



Ce samedi 14 Mars un violent Cyclone nommé Pam s'est abattu sur l'archipel du Vanuatu.
Différents journaux et différents envoyés spéciaux racontent ce terrible phénomène météorologique qui a couté la vie a de nombreuses personnes.
Le Figaro «Quinze ou trente minutes de terreur absolue», c'est ainsi qu'Alice Clements, une responsable de l'Unicef sur place, a décrit le passage de Pam.
Ou bien Libération raconte les mots du président Baldwin Lonsdale «Un monstre qui a dévasté notre pays».
L'ensemble de la presse a rapporté des images et une situation terrible après le passage de ce cyclone de catégorie 5 (la plus élevée).  Les autorités ont donc décrétés dimanche soir l'état d'urgence et l'étendue des destructions était impossible à évaluer vu la grandeur de cette archipel regroupant 83 iles. La désolation des habitants lorsqu'il ont vu l'état de leurs iles le lendemain était terrible. Ils avaient vécu juste auparavant quinze à trente minutes de terreur. Après les moments de panique ce fut donc la terrible réalité que virent devant eux près de 253 000 habitants, malgré les ONG et les aides internationales qui ont commencé à agir.